L’Oeuf de Colomb

loeufdecolomb

Pour patienter pendant les travaux, voici une petite anecdote parfaite pour briller dans les dîners (ou les piques-niques, rapport à l’oeuf dur). C’est tiré de Wikipédia, et l’illustration aussi.

L’expression « œuf de Colomb », utilisée pour qualifier une idée simple mais ingénieuse, provient d’une anecdote.

Lors d’un repas en présence du navigateur Christophe Colomb, un invité aurait voulu minimiser l’importance de la découverte du Nouveau Monde en disant : « Il suffisait d’y penser. ». Pour répondre à cette provocation, l’explorateur aurait proposé un défi à ses convives. Il leur aurait demandé de faire tenir debout un œuf dur dans sa coquille. Personne n’y aurait réussi, sauf Christophe Colomb, qui aurait écrasé simplement l’extrémité de l’œuf et se serait écrié : « Il suffisait d’y penser ! »

Alphonse de Lamartine situe l’anecdote après le premier voyage de Colomb ; Jules Vernes, après le second. Selon Voltaire, « ce conte est rapporté du Brunelleschi […] longtemps avant que Colombo existât » et Roselly de Lorgues qualifie l’anecdote de « conte stupide » d’une « énorme invraisemblance ».

Quoiqu’il en soit, le concept de l’Oeuf de Colomb décrit très bien celui de la psychologie positive : c’est tout simple, mais il fallait y penser !

Vous avez aimé ? Partagez :o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>