9 NOUVEAUX BRAINSTORMINGS

brainstormingJe ne vous oublie pas mais le temps passe si vite, et nous sommes tous tellement occupés ! Voici un petit article pour booster votre créativité. Des bonnes idées pour renouveler vos brainstormings, à tester ou redécouvrir !

#1 – La pensée inverse

Au lieu de chercher des solutions à votre problème, vous allez vous intéresser à son contraire. Par exemple :  « Comment être plus proche de ses clients ? ». La technique de la pensée inverse consiste à s’intéresser à la question « Comment être encore moins proche de ses clients ? ». Les solutions trouvées n’auront plus qu’à être inversées positivement.

#2 – Message court

La contrainte de 140 caractères que chacun connait sur Twitter devient ici le cadre imposé pour la réflexion. Cette approche vous oblige à aller à l’essentiel.

#3 – Retour vers le futur

Essayez aussi de transporter la question que vous vous posez dans le futur. Ainsi, dans 500 ans, quelles solutions imagineriez-vous ? Cette technique de brainstorming permettra à votre équipe d’imaginer des solutions qui n’existent pas encore.

#4 – Les mots tremplins

Pour générer un maximum d’idées en un temps record, vous pouvez utiliser une série de mots inscrits séparément sur des feuilles de papier ou des post-it. Cela vous permettra de lancer la discussion et rebondir quand le rythme retombe en intensité.

#5 – L’écriture réfléchie

Regroupez plusieurs personnes et faites-leur écrire leurs idées sur une feuille de papier. Après dix minutes, chacun passe sa feuille à son voisin. Celui-ci doit commenter et développer les idées du premier. Continuez jusqu’à ce que tout le monde ait commenté chaque feuille.

#6 – Créer une passerelle imaginaire

L’enjeu ici est d’identifier votre point de départ et votre objectif. Comment combler l’espace entre les deux ? Faites une liste de choses dont vous auriez besoin pour combler l’espace, et voyez comment l’objectif est atteignable.

#7 – A la manière de…

Si vous étiez d’un autre genre ? D’une autre nationalité ? D’un autre âge ? Proposer à votre auditoire d’incarner quelques instants un autre personnage et de penser comme lui. Ainsi, dans la peau de Leonard de Vinci, Pasteur, Lindberg, Marie Curie, vous repousserez les limites.

#8 – Laissez une place au hasard

Ouvrez un livre et notez la première phrase sur laquelle vous tombez. Faites la même chose avec des images trouvées sur internet. Voyez ensuite si ce stimulus pris au hasard et sorti de son contexte peut s’intégrer dans votre réflexion.

#9 – Double brainstorming

Cette méthode consiste à trouver le plus d’idées possible, à retenir les meilleures et refaire un brainstorming complet pour chacune d’entre elles. Vous pouvez répéter cette méthode jusqu’à trouver la solution idéale.

Repris d’après Creads.

33 trucs pour être créatif – Partie 2

pinup creative 2

Si vous avez raté le début de la liste, découvrez-le ici !

Si non, c’est partit pour 16 nouvelles astuces pour booster votre créativité !

18. Octroyez-vous le droit de faire des erreurs. En France, l’apprentissage par l’échec est systématiquement présenté (et vécu) comme une erreur. Aux Etats-Unis par exemple, une erreur ne constitue pas un drame, tant qu’il s’agit d’être créatif.

19. Allez dans un endroit où vous n’avez jamais été. Idéalement on parle ici d’un pays étranger, pour garder à l’esprit que le monde et la pensée sont multiples. Mais visiter une région de votre pays ou un quartier inconnu fait aussi très bien l’affaire. L’important est de voir du neuf.

20. Regardez des films étrangers. En VO. Pour améliorer votre niveau de langue, d’une part (mais si !) et pour regarder par la fenêtre du cinéma comment vivent, réagissent et interagissent les autres…Et comment se forment leurs idées.

21. Comptez vos kifs quotidiens. C’est-à-dire soyez conscients des mini petits trucs qui vous font plaisir chaque jour, et comptez-les. Pour réaliser que votre vie est pleine de petits rien charmants qui vous enchantent et vous inspirent.

22. Dormez beaucoup, reposez-vous. C’est la source. Quand on est pas en forme, tout est NUL, rien ne vient.

23. Prenez des risques. En anglais, ça se dit « take a chance » (saisis ta chance). Tous est dit.

24. Brisez les lois. Ok, mais en vous souvenant toujours que votre liberté s’arrête là où commence celle des autres. Je pense qu’on peut être créatif en « restant dans la boîte », sans briser les murs (ni les règles)

25. Faites plus des choses qui vous rendent heureux. Laissez de côté de temps en temps les impératifs (laver par terre, aller courir, lire un livre qui ne vous intéresse pas, travailler,…). Faites ce qui vous plaît maintenant, de temps en temps, car demain, c’est aussi bien

26. Ne forcez pas les choses. Si quelque chose ne se déroule pas comme prévu, ne forcez pas le passage… Observez à nouveau, recommencez, mais toujours en douceur.

27. Lisez une page du dictionnaire. Ou de Wikipédia.

28. Créez un cadre. Maîtrisez votre espace (physique et intellectuel). Aménagez votre lieu de vie, votre penderie, vos objectifs personnels. Cessez de subir les cadres des autres, créez le vôtre et installez-vous dedans. A son bord, c’est vous le maître de vos idées.

29. Arrêtez d’être le parfait de quelqu’un d’autre. Vivez pour vous, et faites les choses qui comptent pour vous avant tout. Si la personne dont vous êtes le parfait vient à disparaître, que serez-vous ? Le parfait de rien ? Soyez donc toujours votre propre parfait.

30. Ecrivez TOUTES vos idées. Car certaines se réalisent ;o)

31. Rangez et nettoyez votre espace de travail. A votre façon bien sûr. Mais faire le ménage d’un endroit permet aussi le ménage des idées. C’est une activité qui participe à la créativité car elle éloigne l’esprit conscient du problème à solutionner pour lui permettre d’y revenir un instant après avec un regard neuf.

32. Eclatez-vous. Life is fun ! Allez au bout du potentiel de vos idées, vibrez pour elles, parlez-en sur le net, en vrai à vos amis, saoulez-les, clignotez !!!

33. Terminez quelque chose. Et rangez-le. Et dites que c’est terminé. Ca, c’est fait ! Cela fait de la place pour les idées à venir.

Retrouvez les 16 premières astuces de la liste ici !

Mind Mapping is hot !

mindmap

Il faut que je vous parle d’un truc qui me rend dingue. Mais vraiment, et en même temps, c’est quelque chose qui m’apaise, me permet d’être en contrôle, de me sentir au top et d’être hyper productive. Et c’est quelque chose de parfaitement légal, ni blanc ni poudreux.

Je vais vous parler de ce sujet qui me fascine, et dans lequel je ne peux m’empêcher de me rouler avec complaisance, presque lascivement : le mind mapping.

 BING !

Je sais, j’ai l’air folle, mais c’est vraiment l’effet que ça me fait. Florence Servan-Scheiber parle de super pouvoirs dans son livre Power Patate (magistralement chroniqué ici, en vidéo, vu à la TV), qui nous rendent heureux parce que en pleine possession de nos moyens ? Et bien moi, mon super pouvoir, c’est le « mind mapping thinking » permanent. Mon fantasme d’omniscience enfin réalisé. Ou presque.

Je vous explique : le mind mapping une technique d’organisation de l’information sous forme de schémas heuristiques (c’est le nom français) et illustrés. Cette méthode de gestion de l’information est sensée reproduire le schéma en œuvre dans notre cerveau au moment de l’acquisition d’une connaissance, de son traitement, de son archivage et de son exploitation au bon moment.

Je connaissais cette technique pour l’avoir apprise pendant mes études, mais je ne l’avais jamais concrètement mise en œuvre. Je savais seulement que cela existait, et même (fabuleuse mémoire) que le maître créateur de la discipline était un anglais nommé Tony Buzan. J’ai redécouvert ses idées en lisant « une tête bien faite » en français, que j’ai immédiatement mis en application.

Une mind map est dessinée sur du papier ou un écran, et se construit comme suit : au centre est représenté le thème ou sujet de la Mind Map en image et en mots. Depuis ce centre, des branches en couleur irradient dans toutes les directions en portant les idées principales sous forme de dessins et de mots-clés. Ces branches irradient à leur tour vers des idées secondaires, en image et mot-clé, etc.

Tout d’un coup, on voit, on pense, on projette « global ». Une vue d’ensemble, qui permet de maitriser d’un coup d’œil tous les enjeux, qui s’enchainent logiquement, d’hier à demain, du concept à son application. La relativité toute entière en 2D, créée par moi. (Cette toute puissance a de quoi rendre fou, je vous assure !). Cette méthode peut s’appliquer à absolument tout, depuis le résumé d’un livre jusqu’à la gestion d’un projet demandant des scénarios complexes de solution et d’aide à la décision. Vie privée, vie professionnelle, tout peut être analysé sous ce spectre. Cet angle a l’énorme avantage de permettre une prise de recul conséquente, et par la magie des associations d’idées, de rendre incroyablement créatif.

Et moi je kiffe. Je me surprends même parfois à map minder sans y penser. Et je peux vous assurer que regarder ses propres idées se faire et se défaire, se projeter, rebondir, éclore, s’auto valider ou se supprimer, c’est presque de la pornographie intellectuelle.

 Je vous explique comment faire dans un prochain article…chaud !